Angkor, entre temples et nature

Me voici donc arrivée au Cambodge, à Siem Reap, où j’ai posé mes valises pour 1 mois. Deux semaines se sont déjà écoulées, ça passe bien vite ! Sûrement parce que cette région, en pleine effervescence, est tous les jours pleine de rencontres et de découvertes. C’est ma première fois en terre Khmer, et le coup de cœur opère déjà.
Trêve de papotages, avant de vous réserver un billet sur Siem Reap, je vous parle aujourd’hui du célèbre site d’Angkor où j’ai passé trois jours entre temples et nature.

Pour donner une idée à ceux qui n’y sont encore jamais allés, Angkor, c’est des kilomètres et des kilomètres de vestiges de temples et de sites archéologiques, fruits d’un vaste chantier dont on date les premiers édifices au IXe siècle. Étonnamment bien conservé (beaucoup de temples sont tout de même en pleine restauration), Angkor est le manifeste de l’architecture Khmer à travers les siècles, où s’entremêlent racines hindouistes et bouddhistes.
Un site immense et merveilleux, qui attire par conséquent un nombre phénoménal de touristes chaque année (plus d’un million par an). Je ne vous cache pas que ça, c’est le bémol pour les visites, qui a parfois cassé le charme de certains lieux. Il faut donc ruser pour contourner les gros groupes ou user de patience les fois où la ruse ne suffit pas.

Coup de pouce

Voici quelques conseils et infos pratiques pour les futurs visiteurs d’Angkor…

Départ aux aurores, vélo (ou tuktuk), marche, temples, photos, forêt… voici ce qui rythmera vos journées. Soyez prévenu, c’est assez sportif du fait de la chaleur assommante, mais bien équipés (eau et nourriture, chapeau, crème solaire si besoin)  vous en profiterez pleinement !

Trois formules sont possibles pour visiter le site : un ticket journée, un pass trois jours ou un pass 7 jours. Nous avons opté pour les trois jours, utilisables sur une semaine ce qui se révèle bien pratique pour reposer les gambettes entre la 2e et 3e journée. Je vous conseille d’acheter vos tickets la veille (prendre la route Charles de Gaule sinon vous devrez faire demi-tour, il y a du vécu oui !), ça vous permettra d’éviter la longue file d’attente le lendemain matin.

Pour les circuits nous les avons fait en vélo, ce que je conseille car c’est bien plus avantageux pour ceux qui aiment pédaler. Pourquoi ? 1. parce que c’est plus économique que la location d’un tuktuk, et 2. car ça permet de profiter pleinement et à votre rythme des balades en pleine forêt.

L’étape la plus importante est de bien préparer ses journées de visite. Deux circuits sont proposés, bien pratiques puisqu’ils permettent de voir les principaux temples. En les aménageant à notre manière en fonction de notre rythme (et de la fatigue en fin de circuit !), nous avons fait la petite boucle le premier jour (petite mais la plus costaud) : le fameux et gigantesque Angkor Wat, Bayon, Baphuon, Royal palace, Elephants Terrace, Leper King, Victor Gate, Thommanon, Chau Say Tevoda, Ta Keo, Ta Prohm, Banteay Kdei et Srah Sang. Nous avons réservé le deuxième jour à la grande boucle, qui paradoxalement prend moins de temps et où les temples sont plus espacés : Phnom Bakheng, South Gate & North Gate (Angkor Tom), Prah Khan, Neak Pean, Ta Som, Eastern Mebon, Prerup et Kravan. Après deux journées de break, nous avons dit au revoir à nos vélos et bonjour au tuktuk pour passer le troisième jour au nord du site principal. Nous avons commencé par Kbal Spean, à une cinquantaine de kilomètres de Siem Reap. Oui, ça en fait un bout, mais surtout n’hésitez pas, ça vaut le détour ! Et moi qui adore les balades, j’ai vraiment apprécié passer dans les villages plus éloignés et voir les beaux paysages au large d’Angkor. Nous sommes ensuite redescendus vers Siem Reap avec une visite Banteay Srei et Banteay Samré.

Coups de cœur

Bayon

Bayon, temple situé au cœur du site d’Angkor Thom, a été construit au XIIIe siècle en l’honneur de Bouddha avant d’être converti à l’hindouisme environ un siècle plus tard. Un mélange qui n’en donne pas moins toute sa force au monument, construit sur le modèle des « temples-montagnes » et arborant des tours incroyablement sculptées en visages… Juste magnifique !

DSC_6501' DSC_6480' DSC_6489'

Les portes d’Angkor Thom

Angkor Thom est protégé par ses remparts de 8 mètres de haut et entouré de douves. Pour y pénétrer, quatre ponts donnant sur d’immenses portes chacune construite à un point cardinal nous accueillent… et impressionnent déjà !

DSC_6522'

Ta Prohm

L’ambiance qui se dégage de Ta Prohm est assez incroyable, l’illustration parfaite d’une nature qui reprend ses droits avec ses magnifiques arbres (qui répondent au drôle de nom de « fromagers ») qui envahissent les vestiges du temple. Pour la petite anecdote filmographique, certaines scènes des films Lara Croft : Tomb Raider et les Deux frères y ont été tournées !

DSC_6558' DSC_6566' DSC_6580'

Phnom Bakheng

Le temple n’est pas incontournable en lui-même cependant la grimpette dans la forêt avant d’y arriver et la vue que le site offre sur les alentours et Angkor Wat en fait un lieu très sympa, surtout tôt le matin quand il n’y a encore personne. A noter que c’est le premier temple a avoir été bâti, vers l’an 900, et qu’il est actuellement en rénovation.

DSC_6626' DSC_6638' DSC_6639'

Neak Pean

Coup de cœur, une seconde fois non pas pour le monument (tout petit et fermé à l’accès par des barrières) mais pour le chemin qui y amène : sur une passerelle en bois, on traverse une forêt qui a les pieds dans l’eau… la lumière qui reflète sur le lac offre un paysage mystique !

DSC_6671'

Ta Som

Ta Som m’a fortement rappelé Ta Prohm, version miniature. Surtout, allez jusqu’à la dernière porte tout au bout du site, dominée par un magnifique fromager !

DSC_6680' DSC_6682'

DSC_6686'

Kbal Spean

Dernier coup de cœur et non des moindres : Kbal Spean. Comme je vous le disais c’est loin de Siem Reap, mais si vous disposez d’une demi-journée alors ne le loupez pas ! Je n’étais pas encore arrivée que j’étais déjà ravie de la balade en tuktuk, qui permet de voir l’étendue des paysages au large d’Angkor et de traverser de nombreux villages. Une fois à Kbal Spean, on attaque une petite rando d’un kilomètre et demi parmi une impressionnante forêt, devrais-je plutôt dire « jungle », slalomant parmi les lianes et escaladant les rochers. Une fois au sommet la fameuse rivière et son lit sculpté de « lingas » et de divinités hindoues nous accueillent. Mais le meilleur moment reste la pause fraîcheur et la vue sur ses chutes d’eau, cachées sur votre gauche en arrivant… magique !

DSC_6723' DSC_6737' DSC_6743'

Et vous, vous êtes déjà allés à Angkor ? Quels ont été vos coups de cœur ?

J’espère que cette étape touristique vous a plu et je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour une découverte de Siem Reap et des villages alentours !

2 Comments

  1. Pingback: Siem Reap, au-delà d’Angkor | Ulaka

Laissez un commentaire