Phnom Penh, mes bonnes adresses

Notre séjour de trois mois au Cambodge a débuté à Siem Reap, ville touristique mais qui m’a pourtant énormément plu (l’article ne va pas tarder !). Depuis nous avons élu domicile à Phnom Penh, la capitale, pour un mois. Après Siem Reap et quelques jours sur l’île de Koh Phangan, je ne vous cache pas que c’est un peu déroutant de se retrouver de nouveaux dans une grande ville et de ses attributs asiatiques : trafic fou, pollution, foule, … Les premiers jours ont donc été légèrement difficiles mais une fois nos repères pris, nous avons appris à apprécier cette ville chaque jour un peu plus !

En fait, je suis tombée sous le charme du Cambodge et de son peuple qui se relève de son terrible passé, marqué par le régime des Khmers rouges et leur génocide. Les cambodgiens  sont vraiment incroyables ! Le sourire aux lèvres et leur gentillesse sans faille après les années tragiques que leur a fait subir Pol Pot est impressionnante. C’est un pays qui a radicalement été remis à zéro et où tout est désormais à reconstruire à commencer par l’éducation. Aujourd’hui la population est composée à peu près de 70% de moins de 30 ans, et cette jeunesse est résolument prête à aller de l’avant. Etre ici est très enrichissant, motivant et fort en enseignements. Je ne peux que vous conseiller de ne pas vous contentez du site d’Angkor (mais à faire absolument !) et de chercher à partir à la rencontre des habitants et des initiatives économiques et sociales qui se développent dans le pays.

Pour en revenir à Phnom Penh (j’extrapole ?), voici les petites pépites qui m’ont tapées dans l’œil :

Sorties

DSC_7206'

Je passe rapidement sur les incontournables que tous les guides nous conseillent : le Palais royal, le temple Wat Phnom, le monuments de l’indépendance (plus beau à voir la nuit si vous en avez l’occasion)… et le tristement célèbre musée du génocide Tuol Sleng (S-21). Je suis allée dans cette « prison la plus terrifiante du Cambodge des Khmers rouges » avec une pointe d’appréhension à l’idée de me retrouver entre les murs de cet ancien lycée transformé en centre de détention et de torture lors du régime de Pol Pot. Le lieu a été laissé comme tel et a subit très peu de rénovations. On y découvre les salles de tortures et les cellules de détention. Un des bâtiments a été transformé en mémorial, où sont exposées les innombrables photos des détenus, aux regards tantôt vides, tantôt transpirants la haine. C’est un passage très pesant. A l’étage vous aurez beaucoup de lecture, où de nombreux témoignages de survivants au régime ont été retranscrits. Je vous conseille vraiment cette visite qui en dit long sur l’horreur qu’a vécu le peuple khmer. Fort heureusement, la capitale réussit aujourd’hui à aller de l’avant et beaucoup de choses bien plus joyeuses valent également le détour :

Le quai Sisowath

Dans cette ville qui manque d’espaces verts pour se promener, une balade sur du côté de la riverside, qui longe la rivière du Tonlé Sap permet de prendre un peu l’air. Rien d’extraordinaire mais c’est toujours agréable d’y passer et de côtoyer l’animation qui prend possession du lieu (cours d’aérobic, foot improvisé, vendeurs ambulants, …).

DSC_7252'

Les marchés

Désormais un classique de mes voyages dans les villes asiatiques ! Je conseille le marché central et le marché russe. J’ai moins apprécié le marché de nuit mais il a lui aussi son petit plus : on peut y manger façon pique-nique assis sur les nattes disposées au sol et goûter à la nourriture locale des nombreux stands.

DSC_7159'

L’institut français

L’institut français du Cambodge est très actif et propose énormément d’activités, souvent gratuites, tout au long de l’année qui permettent de découvrir le Cambodge sous un angle culturel. Projections de films, expositions photo, spectacles…  vous trouverez forcément quelque chose à votre goût. Il y a également une médiathèque et une librairie où vous pourrez dénicher pleins d’ouvrages intéressants !

Yoga! Phnom Penh

Depuis le temps que j’y pensais, j’ai enfin testé le yoga ! Ce centre vous propose des cours à 8$ (bientôt 9$) la séance (pour ceux qui séjournent plus longtemps il existe une formule pour 10 séances). J’ai essayé le Hatha yoga, qui est tout à fait adapté aux débutants. Bon j’étais parfois plus concentrée à tenir mes postures que sur ma respiration mais j’imagine que c’est le jeu pour une première séance… en tout cas ce cours m’a donné envie d’aller un peu plus loin dans l’exercice, je retenterai l’expérience !

Restaurants

DSC_7245

Domrei kitchen

Restaurant khmer ultra agréable et à l’ambiance moderne. La carte est originale, les plats sont très bons et le tout pour un rapport qualité/prix avantageux. Je vous conseille leur Green curry rice porridge, un petit délice (photo ci-dessus) !

Khmer Saravan

Petit restau sur le quai Sisowath qui ne paie pas de mine mais mama mia! leurs pizzas sont à tomber par terre (enfin celle que j’ai prise en tout cas, la végétarienne). L’ambiance est super sympa et vous pourrez même retomber en enfance le temps de gribouiller un dessin sur une feuille. Il rejoindra tous les autres dessinées par les clients venus du monde entier et qui tapissent les murs !

La Patate

Les amoureux des bonnes frites et de la bière du Nord et de la Belgique seront au paradis ! Le patron (belge, forcément !) nous a conseillé à merveille, les burgers sont à tomber !

L’Equinox

Bar-restaurant assez réputé, principalement fréqenté par les expats. Allez-y surtout pour leurs soirées concert vraiment top !

Mad Monkey

Restaurant super sympa, à l’ambiance jeune et expats (il fait aussi guest-house). Leur carte est variée et originale et l’équipe de Cambodgiens qui gère la salle est au top !

Restau Khmer près du central market

Une cuisine de rue typiquement khmer comme on les aime et à un prix fort avantageux.

Le Bistrot de l’Institut français

L’Institut français dispose d’un restaurant et d’un bar. Ce dernier propose une cuisine succulente pour un déjeuner sur le pouce (délicieuse tarte aux poireaux) ou une soirée apéro entre amis !

Logement

Nous avons trouvé une chambre vraiment tip-top sur Airbnb, dans un logement géré par Cheryl, une américaine très accueillante ! Il y a plusieurs chambres, majoritairement occupées par des expats en volontariat donc l’ambiance est vraiment sympa. En plus il y a de quoi mener sa petite vie tranquillement (cuisine, machine à laver -extrêmement pratique, et terrasse sur le toit). Le seul hic est son emplacement un peu excentré du centre-ville mais on y est en une dizaine de minutes en tuk-tuk pour quelques dollars donc ça en vaut la chandelle !

Et vous, vous êtes déjà allés à Phnom Penh ? Des bons plans à partager ?

Si vous avez des questions sur la ville n’hésitez pas, j’y répondrai avec plaisir ! Pour nous le séjour arrive bientôt à son terme. Nous partons ce week-end jeter un œil sur la côté sud avant de remonter sur Battambang puis de terminer le périple par un deuxième saut à Siem Reap (cette ville a tellement été fructueuse pour notre travail que des rendez-vous nous attendent à nouveau).

Je vous laisse avec quelques photos de la capitale et vous dis à très vite !

DSC_7203'

DSC_7171' DSC_7177'

DSC_7166'

DSC_7138' DSC_7141' DSC_7144'

DSC_7190' DSC_7199'

DSC_7196'

DSC_7282'

DSC_7289'

DSC_7283'_1

DSC_7286'

4 Comments

  1. Bonjour et merci pour ces bonnes adresses ! Nous sommes une petite famille en voyage au Long cours et nous avons pris nos quartiers sur l’île de la Soie, à côté de Phnom Penh. Je suis bien intéressée par ton contact rbnb. As-tu son numéro direct ? Car nous cherchons à venir sur PP ce jeudi soir. Merci beaucoup !
    Tu peux voir notre blog :
    Beapatmabalt.wordpress.com
    (Pas très à jour…)
    Béatrice

    • Bonjour Béatrice, Sheryl est très réactive aux messages qu’on peut lui déposer via Airbnb (lien dans l’article) mais sinon tu peux contacter Yim (son associé, également disponible pour tout renseignements) au : 096 887 66 55.
      J’espère que vous trouverez votre bonheur !
      Bonne fin de séjour :)

  2. Très belles tes photos et c’est sympa d’avoir regroupé tes bonnes adresses! Du coup il me tard de lire ton article sur Siem Reap vu que j’y vais d’ici un mois!

Laissez un commentaire