A la découverte de Los Angeles

Aujourd’hui je vous emmène à quelques 600 kms au sud de San Francisco, dans la deuxième plus grande ville des Etats-Unis : Los Angeles !

J’avais très hâte d’y faire un tour, pour découvrir de mes propres yeux la cité des anges et de casser les quelques idées préconçues que j’avais en tête… Je dois vous avouer que ça a été une belle découverte, au point d’avoir adoré mes trois jours là-bas.

Alors oui, L.A est immense et les distances sont assez conséquentes. C’est donc parfois difficile de savoir où aller, quels endroits visiter, l’ordre dans lequel les faire mais surtout de savoir si vous aurez le temps de faire tout ce que vous avez fixé à l’agenda. Pour vous aiguiller et vous inspirer, voici le détail de mon programme.

Jour 1 : De Hollywood à Beverly Hills

Au départ de San Francisco, nous rejoignons Los Angeles par la highway 5. Nous avons loué une voiture que nous avons récupérée la veille histoire de pouvoir partir aux aurores le Jour J. 6 heures plus tard, aux alentours de 13h, nous voilà au nord de Los Angeles pour notre première étape : Hollywood.

Le panneau Hollywood

Commençons par la base, le fameux panneau ! On s’arrête à l’un des meilleurs points de vue pour l’admirer et prendre notre photo de touristes à cette adresse : 3000, Canyon Lake Drive, Hollywood. Les premières secondes où l’on voit en vrai quelque chose de très connu et médiatisé sont toujours marquantes. Et dans le genre ultra-médiatisé, le signe Hollywood se classe sans conteste parmi les grands vainqueurs ! Ma première impression ? Wahou ! Même si je le trouve finalement assez « petit », je réalise qu’il est quand même très impressionnant en l’apercevant très nettement plusieurs kilomètres plus tard sur Hollywood Boulevard et depuis Beverly Hills !

DSC_8907

Walk of Fame

Quelques clichés plus tard, on reprend la route direction Hollywood Boulevard. En 10 minutes nous y sommes et on choisi de se garer un peu plus en retrait du Walk of Fame pour avoir une place gratuite. Alors que je m’attends à une rue très large, très propre et plutôt luxueuse, c’est la grosse surprise : fast-food en tout genre, supérettes et magasins touristiques cheap… Les étoiles, elles, sont bien là ! Après de très nombreux noms dont j’ignore complètement l’existence, je tombe petit à petit sur les plus connus.

etoiles

 

On s’arrête ensuite devant les empreintes de mains qui peuplent l’entrée du Chinese Theatre, bien plus personnelles que les étoiles !

mains

Beverly Hills et Rodeo Drive

Pour terminer notre après-midi nous allons jeter un oeil à Beverly Hills, quartier général d’une bonne partie des personnes les plus huppées de la région (du monde ?). Après une balade le long de Santa Monica Boulevard, nous passons devant l’immense panneau Beverly Hills (au Beverly Gardens Park) et rejoignons la luxueuse Rodeo Drive et ses boutiques toutes plus chics et clinquantes les unes que les autres. C’est sûr, c’est un monde à part et une ambiance bien particulière mais cette rue est vraiment très belle et agréable… à faire si vous voulez mon avis !

beverlyhills

 

Jour 2 : Venice et Santa monica Beach

Après une première nuit au Samesun Venice Beach et un petit-déj offert par la maison, nous voilà d’attaque pour découvrir la partie qualifiée comme étant la plus agréable de Los Angeles : les plages ! Il ne me faut pas longtemps pour approuver, c’est en effet l’endroit le plus cool de L.A que j’aurai vu, celui qui reflète l’ambiance « à la californienne » et l’esprit créatif que je retiendrai de la ville.

Venice Beach

Venice Beach est mon coup de cœur. C’est bien plus qu’une plage, l’endroit est plein de vie à commencer par les artistes, les comédiens et les boutiques qui longent le boardwalk. Et comment ne pas parler des skateurs qui grouillent de partout ici ? Venice est le berceau du skate, aucun doute ! On se balade ainsi parmi l’animation, on admire les façades colorées et les œuvres de street art, très présentes dans le quartier.

DSC_9056

streetart

On décide de s’éloigner un peu de la plage pour faire un tour près des canaux, ouvrage d’Abbot Kinney qui décida de reproduire les paysages de Venise dont il était tombé sous le charme (d’où le nom de Venice !). Du charme, justement je m’attendais à en trouver, mais j’ai face à moi un port de plaisance et beaucoup de lieux en travaux… c’est peut-être pour ça que le coin ne me tape finalement pas dans l’œil.

La faim du midi arrive, nous faisons un saut sur Abbot Kinney Boulevard pour manger un bout et jeter un œil aux petites boutiques qui peuplent cette rue bien agréable.

DSC_9075

 

Santa Monica Beach

Dans le prolongement de Venice se trouve la très belle plage de Santa Monica. Avec cette chaleur, la baignade ne se fait pas attendre ! Ici c’est d’ailleurs essentiellement un coin pour se prélasser sur le sable et passer du temps dans l’eau. Un peu plus loin nous nous arrêtons devant la Muscle Beach observer les athlètes en pleine démonstration de force devant les applaudissements du public. Nous terminons par le Pacific park, parc d’attractions perché sur la jetée de Santa Monica Beach (vous imaginez le décor !). Nous passons entre les nombreuses attractions pour marcher jusqu’au bout de la jetée qui offre une belle vue sur la plage.

DSC_9083

Il est bientôt 17 heures, le temps de retourner vers Venice Beach et il sera l’heure de prendre un verre en terrasse ! De là je guette le coucher de soleil… 21 heures, ciel MA-GNI-FIQUE ! Les couleurs, sur fonds de palmiers, sont incroyables !

DSC_9109

 

Jour 3 : Universal Studios

Je ne suis pourtant pas très parc d’attractions mais ce que j’avais pu lire sur Universal studios m’a donné très envie de le faire. Si l’entrée n’est pas donnée (80$ en ligne), je ne regrette absolument pas d’y être allée ! Le parc, réputé comme étant la référence des parcs dédiés au 7ème art, est vraiment cool et les attractions sont excellentes (même pour ceux qui ne sont pas friands des sensations fortes).

DSC_9178

DSC_9113

On commence par la visite des studios (oui parce qu’avant d’être un parc d’attractions c’est surtout une grande partie des studios et décors utilisés par Universal qui se trouvent là). Un wagon nous fait voyager parmi les décors, nous passons devant de célèbres voitures (Jurassic Park, Retour vers le futur, Fast and Furious, …), et trois « attractions » ponctuent la visite pour nous montrer combien les effets cinématographiques et les mises en scènes peuvent être impressionnantes. En effet, chapeau !

A présent, place aux attractions. Nous n’avons pas le temps de tout faire (la route vers San Francisco nous attend) mais nous arrivons à faire toutes celles que nous avions repérées. Si je peux vous conseiller celles que j’ai préférées, ne ratez pas Transformers (ça en envoie plein le yeux), Jurassic Park (ça mouille) et Revenge of the Mummy (ça secoue). En plus de celles-ci, les Simpsons et les Minions valent le coup !

DSC_9160

DSC_9119

minions

DSC_9168

DSC_9175

16 heures, il est temps de partir. Ce sont trois jours bien remplis qui s’achèvent, et pourtant je n’ai vu que quelques parties de cette immense mégalopole (mais pas n’importes lesquelles). Avec un peu plus de temps je serais allée observer la ville de nuit au Griffith Park et j’aurais mis les pieds dans Downtown pour voir une autre facette de L.A. Volontairement j’ai exclu la visite du centre-ville de mon programme car en trois jours il était déjà ric-rac et d’après mes lectures ce n’est clairement pas le quartier le plus intéressant.

Et vous, vous y avez déjà fait un tour ? Je serais curieuse de recevoir vos avis et expériences ;)

Questions pratiques

Se déplacer

Pour s’y rendre depuis San Francisco, la solution la moins coûteuse si vous vous y prenez quelques semaines seulement avant votre départ est de louer une voiture (je suis toujours passé par Alamo qui offre un service rapide, efficace et raisonnable au niveau du coût). Il faut compter 5h30 à 6 heures de trajet par la Highway 5, la route la plus rapide. Sinon, vous pouvez y aller en avion si vous vous y prenez suffisamment à l’avance pour avoir un prix avantageux.

Une fois à Los Angeles, la voiture est de doute façon obligatoire pour se déplacer. Le réseau de transport en commun est plutôt pauvre et donc peu pratique pour visiter en quelques jours la ville, car se rendre d’un point à l’autre peu vite prendre une à deux heures de votre temps. Nous n’avons jamais eu de problème pour se garer et nous avons même trouvé un stationnement gratuit près des plages pour notre journée sur Venice et Santa Monica.

Se loger

Comme je l’ai dit plus haut j’ai passé mes deux nuits à l’hôtel Samesun sur Venice Beach que je recommande fortement ! Vous aurez le choix entre des chambres doubles (réservez bien à l’avance) et des chambres en dortoir. Le service est efficace, le personnel est agréable et vous aurez droit au petit-déjeuner offert. Le gros plus de cet hôtel est son emplacement : en une minute trente vous aurez les pieds dans le sable, en plein Venice Beach ! Pour se garer gratuitement vous trouverez des places dans les rues autour du bureau de poste.

Universal Studios

N’hésitez pas à arriver dès l’ouverture (9 heures) pour pouvoir avoir le temps de faire un maximum d’attractions dans la journée. Je vous conseille de commencer par la visite des studios d’une heure puis d’enchaîner avec les Simpson qui se trouvent juste à côté.

 

Il ne me reste plus qu’à souhaiter aux chanceux d’entre vous qui programment d’aller visiter L.A un très très bon séjour à l’ombre des palmiers ! N’hésitez pas à poster vos questions en commentaires pour plus d’informations !

3 Comments

Laissez un commentaire